Fête patronale : les ânes aussi étaient dans le pré

Rubrique : Vie locale

|

Fidèle à la tradition de la commune, le comité des fêtes, une dynamique équipe de jeunes présidée par monsieur Arnaud Chancel, a mis Méallet en liesse en cette belle journée du premier samedi de septembre.

Les plus matinaux se sont dirigé vers le four où deux boulangers de renom ont cuit plus de cent vingt pâtons pétris localement. En sont sorties, entre huit heures et midi, de belles tourtes dorées à la mie finement alvéolée dont l’odeur appétissante rivalisait avec celle des bourriols et des pompes cuits juste à côté.

Ces douces senteurs ont fait venir Ricou le cantalou et ses deux compagnons d’aventure, Vincent l’ardéchois et Daniel de Normandie, invités par Ricou à participer à la fête et au jury du concours asin.  Les agriculteurs vedettes ont passé en revue les nombreux ânes exposés afin d’attribuer les différents prix aux propriétaires méritants. Ce qui a été fait sur le coup de midi, après que la messe a été dite en l’église saint Georges. La municipalité a clos la cérémonie de remise des prix par un vin d’honneur largement apprécié durant lequel Ricou, Daniel et Vincent ont fait connaissance avec leurs admirateurs venus les rencontrer. Le repas froid prévu par le comité des fêtes a permis à tous de reprendre des forces avant le concours de pétanque. Vingt-huit équipes ont rivalisé d’adresse durant tout l’après-midi pour éviter les pièges du terrain et se placer au plus près du cochonnet. Dylan et Damien ont emporté le premier prix.

Pendant ce temps, les jeunes enfants ont pu eux aussi faire preuve d’adresse et de rapidité et tâter de la truite de Romananges nageant dans les grands bacs d’eau.

Le jour déclinant, la buvette a fait le plein en vidant son réfrigérateur. Durant ce long moment de rencontre et d’échange, Ricou, Vincent et Daniel ont été sollicités à de nombreuses reprises pour des photos souvenirs gardant une trace du passage des trois agriculteurs médiatiques à la fête patronale de Méallet.

L’appétit aiguisé, il fallait régaler 350 convives. C’est le défi qu’a brillamment relevé la jeune équipe bénévole de Richard Roussingue. Tous ont pu, sans attendre ou presque, se délecter d’une pièce du boucher cuite à la demande et d’une tendreté irréprochable, accompagnée d’un excellent gratin dauphinois et suivie de cantal à volonté. Le dessert, original, est venu sublimer cet excellent repas pendant que Energie Mobile distribuait généreusement la musique jusqu’au bout de cette journée rendue mémorable grâce au comité des fêtes.

Fidèle à la tradition de la commune, le comité des fêtes, une dynamique équipe de jeunes présidée par monsieur Arnaud Chancel, a mis Méallet en liesse en cette belle journée du premier samedi de septembre.

Les plus matinaux se sont dirigé vers le four où deux boulangers de renom ont cuit plus de cent vingt pâtons pétris localement. En sont sorties, entre huit heures et midi, de belles tourtes dorées à la mie finement alvéolée dont l’odeur appétissante rivalisait avec celle des bourriols et des pompes cuits juste à côté.

Ces douces senteurs ont fait venir Ricou le cantalou et ses deux compagnons d’aventure, Vincent l’ardéchois et Daniel de Normandie, invités par Ricou à participer à la fête et au jury du concours asin.  Les agriculteurs vedettes ont passé en revue les nombreux ânes exposés afin d’attribuer les différents prix aux propriétaires méritants. Ce qui a été fait sur le coup de midi, après que la messe a été dite en l’église saint Georges. La municipalité a clos la cérémonie de remise des prix par un vin d’honneur largement apprécié durant lequel Ricou, Daniel et Vincent ont fait connaissance avec leurs admirateurs venus les rencontrer. Le repas froid prévu par le comité des fêtes a permis à tous de reprendre des forces avant le concours de pétanque. Vingt-huit équipes ont rivalisé d’adresse durant tout l’après-midi pour éviter les pièges du terrain et se placer au plus près du cochonnet. Dylan et Damien ont emporté le premier prix.

Pendant ce temps, les jeunes enfants ont pu eux aussi faire preuve d’adresse et de rapidité et tâter de la truite de Romananges nageant dans les grands bacs d’eau.

Le jour déclinant, la buvette a fait le plein en vidant son réfrigérateur. Durant ce long moment de rencontre et d’échange, Ricou, Vincent et Daniel ont été sollicités à de nombreuses reprises pour des photos souvenirs gardant une trace du passage des trois agriculteurs médiatiques à la fête patronale de Méallet.

L’appétit aiguisé, il fallait régaler 350 convives. C’est le défi qu’a brillamment relevé la jeune équipe bénévole de Richard Roussingue. Tous ont pu, sans attendre ou presque, se délecter d’une pièce du boucher cuite à la demande et d’une tendreté irréprochable, accompagnée d’un excellent gratin dauphinois et suivie de cantal à volonté. Le dessert, original, est venu sublimer cet excellent repas pendant que Energie Mobile distribuait généreusement la musique jusqu’au bout de cette journée rendue mémorable grâce au comité des fêtes.

Rubrique : Vie locale
Mots clef : aucun

Ecrire un commentaire










Quelle est la deuxième lettre du mot azhnw ? :